top of page

Et si la créativité s’apprenait ?

La créativité est présente à l’intérieur de chacun d’entres nous. Certaines personnes l’expriment davantage que d’autres. Certaines pensent que celle-ci est inexistante chez elles. Par quoi son expression est-elle influencée et comment la stimuler ?

« La créativité est un état qui permet de solliciter les ressources cognitives et émotionnelles de notre cerveau. Le processus de création s’appuie sur les sensations, les perceptions, l’intuition, l’imaginaire, l’inconscient, les émotions et la capacité d’en faire quelque chose ».


Si l’on en croit les neurosciences, notre créativité serait influencée par différents facteurs, dont notre personnalité et certaines méthodes éducatives. La plupart des enfants manifestent d’ailleurs souvent une créativité spontanée. L’accompagnement et la gestion de cette expression créative serait donc à la base de notre capacité à innover et à activer notre cerveau créateur.


Nous avons tous un potentiel créatif inné plus ou moins élevé. Celui-ci permet l’évolution humaine et les progrès. En effet, il assure le prolongement de notre présent pour construire un avenir innovant répondant aux besoins ou problèmes émergeants. Cela demande une capacité à s’adapter à la nouveauté, activer une pensée divergente c’est-à-dire d’exprimer plusieurs solutions et réponses à une question, ainsi qu’une ouverture d’esprit.


Plusieurs facteurs vont moduler notre expression créative. Il est très intéressant de les connaître afin d’apprendre à activer ce qui peut nous manquer et également pour accompagner les enfants dans ce processus pour leur bien-être et leur développement. Les enfants sont l’avenir !


1. Notre personnalité et notre motivation

Nous avons besoin de persévérance afin de pouvoir rebondir et continuer dans les moments où nous sommes bloqués dans notre inspiration ou face à un échec. Le flux d’idées n’est pas toujours au rendez-vous. Notre capacité à lâcher prise pendant un moment et à y revenir est une qualité importante.

Une capacité d’ouverture aux nouvelles expériences est indispensable pour créer. En effet, créer voulant dire « faire quelque chose d’unique qui n’existe pas encore », nous laissons la porte grande ouverte à l’innovation et à l’inconnue.

La prise de risque est aussi un ingrédient important permettant parfois des bonds révolutionnaires. La confiance en soi est ici directement reliée. Si la peur de l’échec ou du regard de l’autre est trop importante, la créativité peut être bloquée.


La motivation peut être interne et externe. Nous apprécions tous l’approbation et les félicitations de notre entourage. Cette motivation externe est un moteur puissant. A elle seule, elle ne suffit pourtant pas. La motivation interne, celle qui émerge de notre profondeur, notre souffle personnel nous permet contre vents et marées de continuer d’y croire et d’aimer créer quoiqu’il arrive.


Les personnes qui accompagnent le quotidien des enfants peuvent les soutenir dans l’apprentissage de ces qualités requises ainsi que dans l’encouragement à se relier à leur moteur personnel. Il est préférable d’éviter de toujours rationaliser leurs idées et de leur laisser penser qu’elles sont trop difficiles voire impossibles à concevoir. De même, il est indiqué de ne pas relier les créations des enfants à des récompenses ou des jugements afin de ne pas les conditionner au moteur extérieur.


2. Nos connaissances et nos facultés mentales

L’ensemble de notre savoir, nos connaissances, nos expériences contribuent à notre créativité. Ils permettent de projeter des idées, des rêves, de multiples solutions pour une question ou un problème à résoudre ainsi que la capacité de voir la situation sous différents angles.

Ils peuvent toutefois aussi restreindre la créativité si nous restons focalisés dessus plutôt que de les utiliser comme tremplin à l’innovation.


Ces deux premiers facteurs activent nos deux hémisphères cérébraux. L’hémisphère droit est plutôt relié à notre côté intuitif, l’hémisphère gauche produit les réponses à nos questions. La qualité de la communication entre nos deux hémisphères privilégierait notre capacité d’expression créative.


3. Notre environnement

La famille, l’éducation, l’école et les amis ont également un impact.


Un enfant qui est accompagné dans un environnement souple, c’est-à-dire ni laxiste ni contraignant, peut plus facilement et spontanément exprimer sa créativité, libérer ses idées en toute confiance et de ce fait développer une motivation autonome. La création n’est pas l’anarchie. Il s’agit d’apprendre à l’enfant d’innover en respectant des règles, l’aider à développer des variations. Il apprend à proposer ses idées et active sa curiosité et son indépendance. Il est relié à sa personnalité et la développe.


S’ouvrir à sa créativité c’est aussi laisser de la place au vide. Au travers de ses sens et de ses perceptions, écouter, accueillir, laisser émerger une idée. La pratique de la méditation en pleine conscience nous apprend à le faire petit à petit.


L’odorat est un sens primaire. Il permet grâce à ses multiples récepteurs de transmettre les informations au cerveau qui va les mémoriser.

L’odeur va influencer notre système émotionnel voire l’ensemble de nos fonctions cérébrales, donc également sur notre organisme.


Stimuler sa créativité avec la diffusion d’huiles essentielles :

Dans ma pratique et mon quotidien, j’utilise les huiles essentielles en support. Elles pourraient bien avoir une influence subtile sur notre état d’être et son expression.


Je suis ravie de vous en proposer quelques-unes sur ce thème de la créativité où elles apportent énormément d’inspiration et d’harmonie au corps, à l’âme et à l’esprit.


Je vous suggère particulièrement la diffusion de quelques huiles. Il est possible de créer des synergies en fonction de vos envies.

  • La lavande vraie et le cèdre relient notre enracinement à notre inspiration en élevant notre confiance.

  • L’encens apaise profondément notre mental lorsqu’il est trop présent et nous encourage à vivre davantage dans notre présent

  • La cardamome et la menthe nous permettent d’exprimer librement qui nous sommes et d’écouter notre petite voix

  • Le sapin baumier est un véritable baume pour le cœur et nous encourage au lâcher prise

  • L’orange et le citron nous relie à notre joie de vivre et à nos projets

  • Le petit grain bigarade ou fleur d’oranger nous aide à libérer nos peurs et augmente notre confiance en soi

  • Le jasmin nous ouvre pleinement à nos projets et à l’amour, crée de sentiments de confiance.

Précautions : ne pas diffuser les huiles en présence d’enfants en bas âge. Certaines huiles sont à proscrire pour les femmes enceintes ou allaitantes.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page